Destiné à remplacer l’ensemble des institutions représentatives élues du personnel, il doit être mis en place dans les entreprises d’au moins 11 salariés d’ici au 1er janvier 2020.

 

Source : lefigaro.fr – Horia Mustafa Douine

 

Cliquez ici