« Faire attention », continuer à travailler, louer sa maison… avec 730 euros par mois en moyenne pour une carrière complète, les anciens exploitants agricoles doivent souvent « se débrouiller » avec des « retraites de misère », « vivre très petit » ou « plumer les réserves ».

Source : capital.fr

 

Cliquez ici