La faille de sécurité dévoilée vendredi 28 septembre par Facebook, qui lui vaut l’ouverture d’une enquête par le régulateur irlandais, concerne des dizaines de millions d’usagers dans le monde.

Source : capital.fr

Cliquez ici