A partir de 2019, les pensions complémentaires de certains salariés perdront 10 %, pendant trois ans. Pour y échapper, il faudra décaler sa retraite d’un an.

 

Source : lemonde.fr – Aurelie Blondel

 

Cliquez ici