Pour espérer tirer profit des chantiers du Grand Paris, les banques doivent composer avec l’architecture très complexe de l’ensemble qui mêle des intervenants publics et privés.

Source : Les Echos.fr – Sharon Wajsbrot et Edouard Lederer

Cliquez ici