Le geste d’Emmanuel Macron sur les heures supplémentaires sera bien moins favorable que celui mis en place en son temps par Nicolas Sarkozy.

 

Source : capital.fr – Thomas LE BARS

 

Cliquez ici pour lire la suite