Les relèvements de taxes sur les carburants et le tabac ont lourdement pénalisé les ménages au cours des trois premiers mois de l’année. Mais la tendance devrait s’inverser au deuxième trimestre.

 

Source : capital.fr – Thomas Le Bars

Cliquez ici