La colère gronde chez les automobilistes. Quelques jours après la décision du gouvernement d’augmenter la fiscalité des carburants à 60% de leur prix, et ce au nom de la « transition écologique », les appels à manifester le 17 novembre d’usagers indignés, se multiplient sur les réseaux sociaux.

 

Source : capital.fr – Alexandra EDIP

 

Cliquez ici